Le Courrier de Tychique

Flash

- 8 juin 2010 -

Cette date restera grav�e dans ma m�moire jusqu�� ma mort !

Aujourd�hui, en effet � 8 juin 2010 � j�ai comparu pour la premi�re fois devant un Tribunal de Grande Instance, pour r�pondre � l�assignation qui m�a �t� signifi�e par huissier, � la requ�te de M. l�abb� de Cacqueray, Sup�rieur du District de France de la FSSP X � que je soutiens et d�fends depuis sa fondation ��� et de M. l�abb� Duverger, g�rant de la SCI de la Ste Croix .

Objet de la demande : expulsion de l�Association Familiale et Culturelle Bresse Dombes (AFCBD) (fond�e en 1977 � la demande du R. P. Eug�ne) de l�ensemble immobilier� baptis� � Prieur� St-Vincent de Paul � Chapelle du Sacr�-C�ur �, b�ni par SE Mgr Lefebvre, ensemble qui avait �t� achet�, enti�rement transform� et am�nag� � c��tait une usine � par cette Association avant d��tre mise � la disposition de la FSSP X pour son apostolat.� R�alisation qui ne put se faire que gr�ce � l�engagement total de l�AFCBD dont les membres se d�pens�rent sans compter tant pour recueillir les fonds n�cessaires en vue d�honorer les mensualit�s de l�emprunt effectu�, que pour assurer eux-m�mes les travaux d�am�nagement ou payer les entreprises qui en furent charg�es.�

Depuis 1988, soit pendant� 22 ans, l�AFCBD assure la gestion totale de ce t�nement immobilier sur le plan financier, mat�riel, administratif, relationnel payant, entre autres, toutes les charges incombant au propri�taire� Plusieurs �conomes de Suresnes les ont f�licit�s de la qualit� de leur gestion.�

Mais cette Association est grev�e d�une lourde tare. Son pr�sident n�est autre que le r�dacteur du � Courrier de Tychique � ! C�est lui qui l�a fond�e !... Vice r�dhibitoire� Bien que la majeure partie des fid�les de la chapelle n�en soient pas des lecteurs, bien que certains d�entre eux en d�sapprouvent m�me les propos, bien que les autres y soient tout � fait indiff�rents, preuve que ce document n�a aucun lien ni le moindre rapport avec ces fid�les, il faut, pour chasser et an�antir l�importun, en expulser tous les membres de l�Association.� Pour un � ennemi � on casse tout ! �Une communaut� vivante, que tous les fid�les de passage s�accordent � reconna�tre comme chaleureuse, accueillante, enthousiaste !� Et pour ce faire, Messieurs les abb�s de Suresnes ont eu recours, apparemment sans �tat d��me, aux tribunaux de la R�publique, enfreignant ainsi les prescriptions de St Paul, (I � III � 6-18) (reproduction au verso). Et ils �taient press�s, puisqu�ils ont choisi le recours � une proc�dure de r�f�r� !... Pour rien !... Ce n�est pas le moins cocasse !...

Lorsque, au d�but des ann�es 60 je me suis lanc� dans le combat, mes pourfendeurs, s�ils �taient n�s, en �taient encore � se livrer � des coloriages infantiles sur les genoux de leur m�re. �Dieu seul sait le nombre de lettres que j�ai adress�es � des clercs en mal de modernisme ! J�avais m�me r�dig� une lettre � Jean Paul II ! Elle lui fut remise en mains propres par un de nos � Scouts Catholiques � lors de leur voyage � Rome (1983). L��pisode est racont� dans un livre souvenir : � Par ailleurs, une audience avec le pape avait �t� pr�vue. M. Barret lui avait adress� une lettre comme il sait les r�diger. Brice (actuellement B�n�dictin � vocation de notre chapelle !) a tendu la lettre au Saint P�re, �mais� un pr�lat s�en est empar� ! � Une photo tr�s nette illustre le fait.� Ces cinquante ann�es de combats m�ont valu bien des d�boires� On ne m�a gu�re �pargn�, mais j�affirme avec force que je n�ai jamais eu � souffrir, de la part des modernistes, un tel torrent de haine que celui �qui me submerge aujourd�hui, de la part de ceux en faveur desquels j�ai toujours combattu ! Que Dieu veuille bien leur pardonner leur �garement ! �

Mais si les larmes coulent sur mes joues, si mon c�ur saigne, si ma terrible souffrance atteint aussi et d�truit psychiquement ma fid�le �pouse, la carapace tient bon ! Et ils s�y casseront les dents ! Car je ne renierai jamais mon engagement !

Fid�lit� � Dieu, � sa Tr�s Sainte M�re, et au Christ-Roi !

Fid�lit� � Mgr Lefebvre et � son enseignement !

Fid�lit� � la FSSP X� �si elle n�abandonne pas le bon combat !

Max Barret


Mgr Marcel Lefebvre

Premi�re �p�tre de St Paul aux Corinthiens (VI � II � 6-8)

� L�appel aux tribunaux pa�ens �

� Quand l�un de vous a un diff�rend avec un autre, ose-t-il bien aller en justice devant les m�chants, et non devant les saints ? Ou bien ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ?

� Et si c�est par vous que le monde doit �tre jug�, �tes-vous indignes de juger les moindres choses ?

� Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? A plus forte raison les affaires de cette vie !

� Et quand vous avez l�-dessus des litiges, vous allez prendre pour juges des gens que l�Eglise m�prise !

� Je le dis � votre honte ; ainsi il n�y a parmi vous aucun homme sage qui puisse servir d�arbitre entre ses fr�res !

� Mais on va en justice fr�re contre fr�re, et cela devant les infid�les ! De toute fa�on c�est d�j� une d�faite que d�avoir entre vous des proc�s. Pourquoi ne pas souffrir plut�t l�injustice ? Pourquoi ne pas vous laisser plut�t d�pouiller ?

� Mais non, c�est vous qui pratiquez l�injustice et d�pouillez les autres ; et ce sont des fr�res ! �

+