Déclaration de Max Barret - Fondateur et Rédacteur du Courrier de Tychique

Je rappelle à tous les lecteurs qui reçoivent cette lettre depuis peu, que je suis entré en résistance en 1967 – en quittant ma paroisse dans la vie de laquelle mon épouse et moi-même étions engagés à fond (chorale, œuvres et fêtes paroissiales, école privée, orgue, etc…) – que j’ai revendiqué, dans un article retentissant publié par un journal régional (« Le Progrès » - 1ier juillet 1988 – cf « Courrier de Tychique » n° 233) « L’honneur d’être excommunié ! ». Que depuis, je n’ai pas varié d’un iota, et que je revendique, encore aujourd’hui, le même honneur car c’en est un ! Cela a au moins le mérite de me sentir séparé de tous ceux qui, derrière Benoît XVI, constituent la foule des fidèles ou représentants des fausses religions congratulés à Naples et encouragés dans leurs errances par celui qui, bien qu’assis aujourd’hui sur le trône de Pierre, s’était permis, alors qu’il n’était que cardinal, de dénaturer le message de la Vierge Marie à Fatima. (Max Barret, le 11 mai 2008)

Lettre aux abonnés, le 5 mai 2009

Circulaire N° 5 - Christ Roi à Lourdes 2007, le 3 novembre 2007

 


 

Déclaration de Max Barret - du 9 août 2009 suite à la condamnation du Courrier de Tychique par le Père Antoine de Fleurance et le District de France de la FSSP X - à Lire ici

J’offre à Dieu les terribles souffrances morales qui me sont causées. Je pardonne à tous ceux qui me les infligent. Je prie pour que Dieu les éclaire, et je remercie du fond du cœur tous ceux qui m’accordent leur soutien dans ces moments difficiles.

Ennemi public n° 1

De chauffeur, d’hôte, d’ami intime et de confident de Mgr Lefebvre, voici que le rédacteur de ce « Courrier » est devenu l’ennemi public de l’œuvre fondée par celui qui lui accordait une confiance totale, au point de décacheter, sous ses yeux, à la table familiale, une lettre reçue du Vatican, de la lire, de la lui faire lire, et même de l’autoriser à en prendre des photos…. Lire la suite... (Max Barret, le 9 août 2009)

Le Courrier de Tychique N° 297, du 9 août 2009